Le conducteur de sécurité

Une profession à construire


Ce rôle, bien que représentant un poste clé au sein du dispositif de protection rapprochée ne jouit d’aucun statut spécifique. La fonction n’est pas répertoriée dans le Code du Travail, pas plus qu’elle ne possède une qualification officielle.

Conducteurs d’autorités, de hautes personnalités, d’industriels, d’hommes politiques, de chefs d’États ou encore de ministres, mais aussi convoyeurs de fonds sont les premières cibles des agressions dirigées contre les personnes et les biens qu’ils véhiculent.

Il s’agit réellement d’une profession exposée, à haut risque mais qui reste méconnue et surtout qui ne bénéficie d’aucune reconnaissance.

Objectifs de la Fédération Française de la Protection Rapprochée


Faire reconnaître cette fonction et profession, indispensable dans un dispositif de protection.
Définition et homologation d’un programme de formation.
Rassembler les conducteurs afin de porter ce projet, car c’est ensemble que la reconnaissance des spécificités du conducteur sécurité sera possible.

Historique

La fonction de Conducteur Sécurité a fait l’objet de nombreuses appellations.
Parmi celles-ci, les plus communément admises restent celles de “Conducteur Privé d’Autorité”, “Chauffeur”, “Chauffeur sécurité”, “Chauffeur anti-Agression”.
Au fil du temps, les techniques de protection rapprochée se développant, la conduite de sécurité est devenue une véritable spécialisation et ce rôle, indispensable au sein du dispositif, ne doit plus souffrir du manque de crédit qui le caractérise, et nécessite la reconnaissance statutaire, en tant que profession à part entière.

C’est pourquoi la Fédération Française de la Protection Rapprochée a placé parmi ses objectifs la reconnaissance du Conducteur Sécurité par les instances gouvernementales.

Fonction


La mission essentielle du conducteur sécurité est d’une part la sécurisation des déplacements de la ou des personnes dont il a la responsabilité dans son véhicule, mais également de s’assurer que ceux-ci se trouvent en sécurité, ou « sécurisables » de manière immédiate, à tout moment, en dynamique comme en statique.

En effet, le Conducteur Sécurité ne prend pas uniquement en charge la sécurité des personnes lors du déplacement d’un point A vers un point B. Il se doit de veiller à leur sécurité durant la totalité de la mission et également lorsqu’ils sont hors du véhicule.

Le conducteur sécurité est un membre à part entière du dispositif de protection rapprochée et doit à ce titre être formé en conduite sécurité, mais aussi en tant qu’Agent de Protection Rapprochée.

Spécialiste au sein du dispositif, le conducteur sécurité est attaché à son véhicule, en mesure d’effectuer quelque déplacement que ce soit, sur très court préavis, qu’il s’agisse d’une extraction consécutive à une agression ou d’un simple changement de programme. « Toujours prêt » et « prêt à tout » doivent guider en permanence la préparation de la mission du conducteur sécurité.

Au-delà de la protection physique à proprement parler, le conducteur sécurité se doit de maîtriser la détection de surveillance (appelée surveillance détection chez les anglo-saxons) afin de savoir déceler tout véhicule ou tout élément qui suivrait, surveillerait, filerait la personne dont il a la charge.

Le conducteur sécurité doit mesurer et anticiper tous les risques, toutes les menaces potentielles, ceci afin de réduire à l‘extrême minimum son temps de réaction face à un évènement inattendu.

Des compétences du conducteur, dépend la vie des VIP

Danger


Le conducteur sécurité connaît son rôle essentiel dans le dispositif.
Il doit savoir faire de son véhicule une arme ou un bouclier pour faire obstacle à une agression et posséder les automatismes indispensables qui lui permettront d’utiliser de la meilleure façon qui soit son outil de travail.

La majeure partie des attentats et des agressions se sont déroulés durant le trajet ou aux alentours du véhicule (lors des moments cruciaux que sont l’embarquement et le débarquement du véhicule).
Il apparaît également que la première victime dans de telles situations est très souvent le conducteur.
Le meilleur vecteur de sécurité que représente le véhicule est alors réduit à néant, privé de son principal opérateur.

Un conducteur ayant reçu une formation en conduite sécurité aura donc bien plus d’atouts en main qui lui permettront de mieux protéger son VIP en assurant sa propre survie, indispensable au dispositif.

Formation


Le conducteur sécurité fait partie intégrante du dispositif de Protection Rapprochée, et à ce titre :

Il est formé en protection rapprochée.
Il est formé en conduite sécurité et maitrise les techniques de conduite en convoi, conduite rapide, mesures et techniques d’urgence, conduite défensive et conduite offensive.
Il est formé en surveillance et détection.
Il se tient informé des dernières technologies (Micros espion, trackers, système de piratage automobile).
Le conducteur doit être également formé en secourisme et savoir entretenir le matériel de secourisme présent dans le véhicule.

Centres de formations spécialisés conduite de sécurité partenaires de la FFPR

Nous contacter

Fédération Française de la Protection Rapprochée

91, rue du Faubourg St Honoré, 75008 Paris
Notre email
Pour les demandes d'adhésion
Devenir partenaire